Conseils utiles

Comment cueillir une oie facilement et rapidement: meilleures méthodes et recommandations éprouvées

Pin
Send
Share
Send
Send


Cela fonctionne sur le principe d'un wiki, ce qui signifie que beaucoup de nos articles sont écrits par plusieurs auteurs. Lors de la création de cet article, 15 personnes (a) ont travaillé à son édition et à son amélioration, y compris de manière anonyme.

Le nombre de sources utilisées dans cet article est de 36. Vous trouverez une liste d’entre elles au bas de la page.

Les oies peuvent causer beaucoup de problèmes. Ils font du bruit, laissent des excréments et se comportent souvent de manière très agressive. Beaucoup d'oiseaux nichent, et ces oiseaux peuvent pénétrer de manière incontrôlée dans votre jardin, ce qui aggrave les problèmes qui leur sont associés. Bien que dans certaines régions, il soit d'usage de piller et de tuer des oies, il existe des méthodes plus humaines pour lutter contre l'invasion de ces oiseaux. Vous pouvez chasser les oies de votre champ intérieur de plusieurs façons. Pour se débarrasser des oies par des méthodes humaines, bloquez leur accès aux sources de nourriture, effrayez-les et limitez leur reproduction.

Préparation de l'oie pour la cueillette

La procédure de plumage doit être abordée de manière responsable. Auparavant, plusieurs activités préparatoires simples seront nécessaires.

Vous devez d’abord choisir le bon endroit - le niveau d’humidité ne doit pas dépasser la norme, la lumière est tamisée, car l’oie ne picorera pas sa litière et la plume restera propre. En présence d'un réservoir naturel, il est recommandé d'envoyer l'oiseau à la nage. Dix heures avant la cueillette, les oies ne sont pas nourries, il ne reste que de l'eau tiède pour les oiseaux.

La solution saline a un effet laxatif sur les oies, en aidant à nettoyer l'estomac et les intestins. Ceci est nécessaire pour la procédure d'exsanguination de l'oiseau, effectuée avant le début de la cueillette.

Avant d'abattre et de cueillir une plume d'oie et des duvet, il faudra un certain temps pour que la graisse de carcasse se gèle. Le processus de saignement des plumes est effectué en suspendant la carcasse aux pattes.

Méthodes de cueillette d'oie

Par temps froid, le propriétaire d'oies domestiques se demande comment cueillir une carcasse. Il existe plusieurs méthodes et chacune d’elles a ses avantages et ses inconvénients.

Quelle que soit la méthode choisie pour retirer les plumes de la carcasse, n'oubliez pas que les plumes d'oie et le duvet sont des matières premières extrêmement précieuses. Ils trouveront certainement leur application dans n'importe quel magasin de textile. Certaines des méthodes présentées ci-dessous n'impliquent pas l'utilisation de ce matériel à l'avenir, tandis que d'autres vous permettent de le sauvegarder dans sa forme originale.

La viande d'oie est considérée comme étant délicieuse et sert à préparer certains des plats les plus délicieux. Une plume et des peluches sont idéales pour bourrer des oreillers et des oreillers en plumes.

Méthode sèche

La méthode sèche pour cueillir cet oiseau est utilisée exclusivement après l'abattage d'une oie. La présence d'une buse ou d'un dispositif spécial n'est pas requise. Lors de la cueillette à sec, les pattes et les ailes d'un oiseau doivent être attachées. En plaçant la carcasse sur leurs pieds, retirez la plume avec leurs mains. Ils commencent le processus avec les gros et finissent avec de petites plumes.

Il est beaucoup plus difficile de cueillir de grandes plumes, car elles sont attachées à la peau beaucoup plus dense. À cet égard, il est recommandé de commencer le processus de cueillette à sec des ailes et de la queue et de terminer avec le sternum, le cou et les jambes.

Les plumes retirées des cavités axillaires d'un oiseau sont jetées. Si vous souhaitez cuire la carcasse entière sans la couper en plusieurs parties, vous ne devez pas la cueillir à la fois. Une cueillette intense et sèche endommage sérieusement la peau externe de la volaille et prend un aspect moins esthétique.

Échaudage

Avant de cueillir leurs plumes, de nombreux propriétaires d'oie domestiques préfèrent ébouillanter la carcasse. Cette procédure aide à adoucir la peau afin que les plumes ressortent sans trop d'effort. La température de l'eau bouillante dans laquelle est placée la carcasse doit être d'au moins 80 degrés.

L'inconvénient de cette méthode de cueillette est l'incapacité à utiliser le stylo et les peluches qui en résultent. Il est nécessaire de mettre la viande en vente le plus tôt possible, car il est impossible de stocker longtemps une carcasse échaudée.

La méthode de cueillette d'une oie par ébouillantage est présentée dans la vidéo ci-dessous:

Cette méthode n’est valable que s’il n’est pas prévu d’utiliser le duvet et les plumes d’oie pour la vente ou à d’autres fins, car il est tout simplement impossible de sécher une plume d’oie.

Manière froide

L'élimination des plumes d'oie à froid consiste à trier les plumes par taille, en les divisant en petites et grandes. Cela économise assez de temps dans le futur. Afin d'éviter la contamination de la plume, un morceau de coton est placé dans le bec de l'oiseau.

L'utilisation de buses spéciales pour le traitement de la volaille n'est pas nécessaire. Il est seulement nécessaire de placer la carcasse dans un endroit froid pendant 3-4 heures. Cela lui permettra de se refroidir après l’abattage et de geler sa graisse sous-cutanée. Ainsi, les plumes seront enlevées beaucoup plus facilement.

La méthode la plus froide pour cueillir une oie est le plus souvent utilisée par les chasseurs, car il est possible de garder la carcasse saine et sauve.

Pour éviter que la carcasse ne soit visuellement endommagée, il est conseillé d’enlever les plumes et les duveteux dans le sens de la croissance.

Application de la pompe

Tout le monde n’est pas familiarisé avec la méthode, qui implique l’utilisation d’une pompe pour cueillir une oie domestique. Pour ce faire, vous devez utiliser un appareil conventionnel pour gonfler un pneu de vélo. Cette méthode de retrait du stylo est souvent utilisée en combinaison avec un fer à repasser à la vapeur. Cela vous permet de réduire le temps de travail total avec une carcasse.

La procédure de plumage est effectuée comme suit:

  1. Placez le tuyau de la pompe dans l'espace entre la peau de l'oie et la vertèbre cervicale.
  2. Pomper la carcasse avec de l'air jusqu'à ce que les plumes augmentent légèrement à la racine.
  3. Attachez la gorge de l'oiseau avec une ficelle pour empêcher l'air d'être pompé.
  4. À partir de l’arrière de l’oiseau, retirez d’abord manuellement les grandes plumes, puis les plus petites.

Utilisation de fer

Tout le monde ne sait pas qu'il est possible de cueillir une oie domestique à l'aide d'un fer à repasser classique. Pour le mettre en œuvre, vous devrez acquérir certains éléments importants:

  • pompe (il est permis d’utiliser une pompe conçue pour les matelas pneumatiques),
  • conteneur de liquide froid
  • un morceau de tissu naturel
  • avec une corde
  • avec un fer à repasser.

La procédure pour épiler une carcasse d'oie avec un fer à repasser est la suivante:

  1. Avant de plumer la carcasse, insérez le tube de la pompe entre la peau et le cou de l'oie. Tenez-le de sorte que l'air ne fuit pas et pompez l'air jusqu'à ce que les plumes soient verticales.
  2. Essayez de ne pas pomper car il est probable que la peau de la carcasse éclate.
  3. Retirez le tube, attachez le cou de l'oiseau avec une ficelle pour éviter que de l'air ne s'échappe.
  4. Humidifiez légèrement le tissu avec de l'eau froide et placez-le sur les plumes. Commencez à repasser avec un fer à repasser. Vous pouvez utiliser une serviette en gaze enveloppée de deux ou trois couches.
  5. Activez la fonction de vapeur sur le fer.
  6. Dès que le morceau de tissu devient sec, retirez le fer et plumez les plumes. S'il est difficile de pincer, cuire à nouveau à la vapeur dans cette zone.

Vous pouvez regarder la cueillette d'oie au fer à repasser dans la vidéo suivante:

Buses pour une perceuse

Supprimer un stylo avec une perceuse est l’une des méthodes les plus longues et les plus rapides. C'est probablement nécessaire pour ceux qui contiennent un grand nombre d'oies. Et après l’abattage, le nettoyage doit être effectué rapidement, jusqu’à ce que la viande commence à se détériorer.

En plus de la perceuse, vous pouvez avoir recours à un tournevis. Vous devrez acheter des buses spéciales pour la cueillette. Ils peuvent également être utilisés pour traiter d'autres jeux. La pince de forage utilisée (ou un tournevis) est fermement fixée à la table, puis l'outil est mis en marche et une carcasse d'oie est remontée.

Les ailes d'oie sont nettoyées des deux côtés. Pour plus de commodité, ils doivent être redressés en tirant légèrement sur la carcasse par les jambes. Pour retirer plus rapidement la plume d'un oiseau, il faudra un peu d'expérience et à l'avenir, le processus de traitement d'une oie ne prendra pas plus de 2-3 minutes.

Technique de retrait facile des plumes

Aujourd'hui, il existe différentes manières de cueillir une oie à la maison: manuelle et à l'aide d'un tambour spécial. Ce dernier consiste à placer la carcasse dans un récipient en rotation avec de l’eau.

Lorsque vous allumez le tambour, les plumes sont retirées de l'oiseau. Bien que cette technique de cueillette soit assez simple, elle ne supprime pas complètement la plume de la carcasse. Par conséquent, l'oiseau devra toujours être cueilli indépendamment, manuellement. L'avantage de cette méthode est la réduction du temps de travail avec une carcasse.

Un tambour rotatif est disponible dans tous les magasins spécialisés, mais vous pouvez le fabriquer vous-même si vous le souhaitez. Les tambours des machines à laver sont également idéaux.

Pour fabriquer indépendamment un tel outil, vous devez acquérir un cylindre approprié et effectuer les manipulations suivantes:

  1. Faire des trous dans le cylindre à une distance de 2 cm.
  2. Fixez un fond en matériau durable et un couvercle adapté au diamètre du cylindre.
  3. Dans le couvercle, faites un trou pour le tuyau qui permettra à la carcasse d’être pulvérisée tout en retirant le stylo.

Poils de carcasse d'oie après avoir plumé

La méthode utilisée pour retirer une plume d'une oie domestique n'est pas si importante. En fonction du résultat souhaité, le plumage peut être froid, sec ou à l’eau bouillante. Le brûlage est une étape importante et obligatoire dans l'élimination des plumes des oiseaux. Vous devrez vous procurer un brûleur à gaz (cuisinière) ou un fer à souder.

Il est nécessaire de s’assurer que la peau de l’oiseau ne roule pas. Par conséquent, lorsqu’elle est chantée, elle est légèrement étirée. Pour que la suie n'apparaisse pas sur la carcasse, il est conseillé de ne pas trop rapprocher l'oiseau de la source de l'incendie. Si cela ne pouvait toujours pas être évité, il est recommandé de rouler la viande dans de la farine ou du son de blé, afin d'éliminer l'odeur caractéristique de la fumée et d'acquérir un goût plus agréable.

Vous pouvez voir comment les oies ont piqué après avoir été cueillies dans la vidéo ci-dessous:

Comment collecter les plumes d'un oiseau vivant?

Le contenu de l'oie domestique est une production non-déchet. Rassembler une plume pendant la croissance des oiseaux vous permet de gagner de l'argent supplémentaire. Pour cela, cueillette et mue naturelle sont combinées, ce qui a lieu après la ponte des oies. Cela se produit seulement deux fois - début juin et juillet.

Les plumes d'une oie perdues et envahies par la végétation sont remplacées par de nouvelles. Il est donc beaucoup plus facile pour les oiseaux de retirer leurs plumes. Il est recommandé de commencer par les oies, qui ont déjà un processus naturel de mise à jour des plumes. Pour la pureté des matières premières, il est nécessaire de laisser les oiseaux nager dans l'étang.

L'ensemble du processus est le suivant:

  1. Avant de cueillir l’oiseau, attachez doucement les pattes.
  2. Remettez l'oie sur vos genoux et pincez-la en partant du sternum.
  3. Pour une procédure, ne prenez pas une grande quantité de plumes, sinon vous pouvez exposer la peau de l'oie.
  4. En pinçant avec l'index et le pouce, déplacez-vous progressivement vers l'arrière de l'oiseau.
  5. En aucun cas, ne retirez pas la plume des épaules, des hanches, de la queue, des ailes et du cou.

Lorsque vous vivez dans une région chaude, il est permis de récupérer le stylo deux fois de plus en automne, début septembre et octobre. Si des gouttelettes de sang apparaissent pendant le processus de cueillette, il est nécessaire d'arrêter immédiatement, car ce processus doit avoir lieu sans compromettre la santé de l'oiseau.

La procédure pour cueillir une oie n’est pas aussi compliquée que cela puisse paraître à première vue. Il suffit de suivre des règles simples pour obtenir une plume propre et une viande d’oie parfaite.

Comment les jeunes oisons peuvent-ils faire mal?

Malgré le fait que les oies sont réputées pour leur endurance et leur modestie, elles sont exposées à divers types de maladies. Les oisons y sont moins résistants. Leur corps fragile ne résiste souvent pas aux maux. Gusyat, qui ne reçoit pas d'aide dans les délais, meurt très vite.

Les maladies infectieuses sont particulièrement dangereuses pour les oiseaux. Ils sont la cause du plus haut taux de mortalité des oiseaux. Survivre à leurs petits et devenir un oiseau adulte restera porteur du virus pendant les 4-5 prochaines années.

De nombreuses maladies du stock ne peuvent pas être guéries, il est donc détruit. Une mesure aussi radicale limite la propagation de la maladie. Les lieux de maladie des volailles sont déclarés zone de quarantaine.

La mort d'un oiseau entraîne non seulement des pertes pour tout agriculteur, mais aussi une notoriété, ce qui a un impact négatif sur la vente future de produits à base de volaille. Pour éviter ou réduire considérablement le risque d'infection d'un oiseau atteint de maladies infectieuses ou autres, vous pouvez créer de bonnes conditions pour celui-ci et fournir un aliment de haute qualité.

Il devrait y avoir une ventilation dans la chenille, les murs de la pièce sont blanchis à la chaux éteinte. Elle fait face à la tâche de détruire les champignons, les bactéries et les virus. En guise de prophylaxie pour les oisillons quotidiens, une boisson spéciale est préparée. C'est une solution faible de permanganate de potassium, édulcorée avec du glucose.

Des médicaments tels que le biovit, le paraform et la grisonne pour le fourrage constituent un outil commun pour augmenter l’immunité. Ils sont administrés aux jeunes animaux jusqu'à l'âge de 8-10 semaines. Les maladies infectieuses, ainsi que les lésions des voies respiratoires de l'oiseau et de son système reproducteur, présentent un danger particulier dans les premiers jours d'un oison.

Pendant cette période, les poussins peuvent souffrir de maladies telles que carences en vitamines, rachitisme, diarrhée, péritonite vitelline. Parmi les maladies infectieuses, le choléra, la salmonellose et l’aspergillose sont plus fréquents que d’autres. Une alimentation inadéquate dès les premiers jours de la vie entraîne l'apparition de parasites et d'intoxications dans le corps.

Que devez-vous savoir lors de l'incubation des œufs de poule? Lisez à ce sujet dans notre article.

À quelle fréquence un poulet soulage-t-il la constipation? Découvrez-le ici.

Symptômes des maladies de l'ourson, méthodes de traitement et de prévention

Au cours des premiers jours et des premières semaines de la vie, les jeunes oisillons sont les plus exposés aux risques de diverses maladies. Leur maladie peut être causée non seulement par des virus et des champignons, mais également par des parasites, une alimentation insuffisante ou des conditions de détention inappropriées. Des soins attentifs, une alimentation adéquate et l'utilisation de complexes de vitamines réduisent considérablement le risque de maladie chez les oiseaux. Toutes les maladies existantes peuvent être divisées en deux grands groupes: infectieuses et non infectieuses.

Maladies non transmissibles

La cause de ce type de maladie est le soin inapproprié des oiseaux, ainsi que des parasites vivant à l'intérieur des oisons et dans leur plumage. La plupart de ces types de maladies font tomber les poussins, perdent la voix et baissent les ailes.

Le respect de toutes les conditions nécessaires au maintien des oisons réduit considérablement le risque de développer la plupart des maladies. Les oisons ne doivent pas être surchauffés ni trop refroidis et doivent être nourris avec des aliments de mauvaise qualité, ainsi que par une humidité accrue ou des courants d'air dans la pièce destinée à leur entretien. Dans leurs buveurs devrait toujours être que de l'eau propre.

Carence en vitamines

La maladie est causée par un manque de vitamines dans les aliments. En cas de carence en vitamines, les oiseaux perdent leur appétit et prennent très mal du poids. Dans la plupart des oisons, la maladie se termine par la mort. Elle a un caractère chronique. Les premiers signes de la maladie peuvent être observés pendant 2 à 3 semaines de vie d'oiseau. Les jeunes animaux issus d'œufs à faible teneur en vitamines sont moins adaptés à la vie et meurent très souvent immédiatement après la naissance.

Pour la prévention de cette maladie, il est nécessaire d’élaborer correctement un régime pour l’alimentation des oiseaux. Il doit inclure de la farine d'herbe, de l'huile de poisson, de la végétation fraîche ou des pousses. Des préparations synthétiques de vitamines A, D, B1, B2 et Sun peuvent être ajoutées aux aliments pour oies. Les oisons doivent leur donner pendant les 10-14 premiers jours de leur vie.

Parmi les symptômes de la maladie, il y a un ralentissement de la croissance des oisons et un ramollissement de leurs os et de leur bec. Les principales causes de rachitisme sont un manque de vitamine D dans le corps de l'oiseau et un manque de soleil.

Le rachitisme ne passe pas pour les oisons sans conséquences. Les oies atteintes de cette maladie portent des œufs à la coquille très fine.

L'huile de poisson est le meilleur remède pour la prévention et le traitement du rachitisme. Il est ajouté à l'alimentation des volailles avec de la vitamine D et de la levure. Par temps ensoleillé, les oisons doivent marcher le plus longtemps possible.

Obstruction de l'oesophage

La cause de la maladie est la nutrition, dans laquelle l’alimentation sèche et le manque d’eau prédominent. Dans cet état, les oisons se comportent de manière extrêmement agitée. Ils ont le souffle court, les jambes s'affaiblissent, la démarche devient tremblante et le bec est toujours à moitié ouvert. Au premier signe de maladie, une intervention urgente est requise. Pour cela, 20 à 40 ml d’huile végétale sont versés dans la gorge d’un oison, après quoi le contenu est doucement évacué.

La maladie n'est pas répandue et est rare chez les oisons à la ferme. C'est une maladie saisonnière qui survient au printemps ou à l'automne. Elle se manifeste sous la forme d'une inflammation de la peau qui apparaît près de la bouche de l'oiseau, ainsi que d'une perte de la langue et de la formation de diverticules. Если болезнь не лечить, она приобретает хроническую форму.

Профилактикой заболевания является сбалансированное питание, содержащие в своём составе витамины и микроэлементы. Обработка ран производится с помощью растворов антисептиков.

Зобный катар

Les symptômes sont caractérisés par des ballonnements du goitre. Elle reçoit une aide sous forme de massage goitre, reçoit une boisson comprenant une solution d'acide chlorhydrique à 5%.

La maladie est une maladie du système reproducteur. Les raisons de son développement sont une peur soudaine et un excès de protéines. Les symptômes de la péritonite comprennent des accès douloureux au péritoine. La maladie est très difficile à traiter. Le principal type de prévention consiste à maintenir une maison propre et une alimentation équilibrée.

Maladies parasitaires

Très souvent, sur la peau d'un oiseau, vous pouvez trouver des parasites, appelés poohoedov. Ils se nourrissent de peluches et provoquent des démangeaisons et une calvitie chez les oisons, ce qui peut les amener à l'épuisement. Les oisons ne peuvent pas bouger et manger normalement. La maladie est traitée à l'aide de remèdes spéciaux contre les parasites que l'on peut trouver dans toutes les pharmacies vétérinaires.

Prévention de la maladie est le traitement périodique du plumage avec des sprays ou des solutions qui repoussent les parasites du plumage d'un oiseau.

Infestations helminthiques

La raison de l’apparition dans le corps est une saleté et une alimentation de mauvaise qualité. Les signes de leur présence dans le corps sont, comme une augmentation de la mortalité chez les jeunes animaux. Il est très difficile d'éliminer les vers. Pour ce faire, il existe diverses préparations qui donnent à l'oiseau une boisson ou de la nourriture. Une prévention efficace de la maladie consiste à maintenir la propreté de la chenille et de ses environs.

Intoxication par l'oie

Le plus souvent causé par la consommation de plantes contenant des poisons. Parfois, des substances toxiques pénètrent dans l'aliment. Les intoxications par les moisissures ou les engrais peuvent provoquer des intoxications chez les oisons. La maladie de chaque oison se déroule à sa manière et dépend du type de poison et de sa quantité pénétrant dans le corps de l'oiseau. Ils luttent contre la maladie en soudant les oisons avec de l'eau de vinaigre acidifiée. Parfois, des décoctions, des infusions de diverses herbes ou d’huile végétale sont utilisées dans le traitement.

La prévention de l'intoxication est le soin approprié du bétail et de sa nutrition. Il est déconseillé de nourrir les oisons au cours des premières semaines de vie avec des pommes de terre et des betteraves. Ils peuvent provoquer une intoxication grave chez les oiseaux.

Le plus souvent, la diarrhée chez les jeunes animaux est une violation du contenu des jeunes animaux ou une alimentation inadéquate. Les selles molles des oisons peuvent avoir une couleur différente et parfois des impuretés sanguines. La maladie peut être accompagnée d'une perte d'appétit, d'une fièvre, d'une somnolence et d'une léthargie. Les oiseaux dans cet état sont assis au même endroit et bougent à peine.

Les maladies infectieuses telles que l'entérite virale, la salmonellose, la pasteurellose et certaines autres, ainsi que les parasites qui vivent dans le corps de l'oiseau, peuvent également provoquer des diarrhées chez les oiseaux. Une attention particulière doit être portée aux fientes d’oie blanche. C'est l'un des symptômes de la pullorose. C'est une maladie dangereuse qui entraîne la mortalité chez les oisons. Même après avoir récupéré de la diarrhée aviaire, ils restent porteurs du virus de la maladie jusqu'à la fin de leur vie.

Les oiseaux infectés par la pullorose sont isolés du troupeau et détruits. Dans tous les autres cas, diverses méthodes de traitement peuvent être utilisées. Le meilleur et le plus efficace est l'utilisation de médicaments spéciaux.

Groupe de maladies infectieuses

Parmi les personnes souvent rencontrées dans la pratique de l'élevage de volailles, des maladies infectieuses dangereuses telles que:

  • Entérite Maladie virale entraînant la mort de jeunes animaux dans 95% des cas. Le plus souvent, il peut être observé chez les oisons âgés de 5 à 12 semaines. La maladie affecte le système cardiovasculaire et les intestins, ainsi que le foie d'un oiseau. La maladie se propage par des gouttelettes en suspension dans l'air et à l'aide d'œufs à couver.
  • Salmonellose La maladie peut être observée chez les jeunes animaux âgés de 5 à 30 jours. Il se caractérise par un parcours rapide et aigu. Les oisons peuvent causer des maux causés par des aliments infectés par un virus, des oiseaux malades ou des rongeurs. Très souvent, la salmonellose survient chez les oiseaux en raison d'une surchauffe, d'un manque de vitamines ou de mauvaises conditions de vie. Cela peut être une forte densité d'oiseaux lorsqu'ils sont placés.
  • Colibacillose Cette maladie virale est considérée comme la plus dangereuse pour les oisons. La cause la plus fréquente de la maladie est l’humidité, qui peut se produire dans la groseille pendant le contenu des jeunes animaux, et une alimentation inadéquate.
  • Aspergillose Une maladie qui affecte les organes respiratoires des oisons. Elle est causée par des spores pathogènes de champignons qui se propagent activement dans la paille, le foin et l’herbe humides et chauds.

Pin
Send
Share
Send
Send